Xrandr fix bad horizontal resolution with dual screen on laptop

Execute this script in .xprofile to fix crazy resolution on ubuntu 14 with 2 screen connected.

#!/bin/sh
# HDMI-0 == external screen
# LVDS1 is laptop screen
 
#check if HDMI-0 is connected
if (xrandr | grep "HDMI-0 connected" > /dev/null); then
  exec echo "HDMI-0 is connected!" &
  xrandr --output LVDS1 --off
  xrandr --output HDMI-0 --primary --mode 1920x1080
else
  exec echo "CRT1 isn't connected!"  &
  xrandr --output LVDS1 --primary --mode 1920x1080
fi

#if [ "$1" == "dual" ]; then
#  xrandr --output LVDS1 --mode 1920x1080 --below HDMI-0
#fi

Trucs et astuces pour systemd

Monter un répertoire nfs avec systemd

Il vous faut créer un fichier .mount normalisé.
Le nom du fichier, par convention, doit correspondre au path du point de montage, par exemple à /mnt/nfs correspond le fichier mnt-nfs.mount
Cette unit devant être gérer par le système, il doit se trouver dans /etc/systemd/system .

vi /etc/systemd/system/mnt-nfs.mount
        [Unit]
        Description = nfs mount core to host
        
        [Mount]
        What = votreserveurnfs:/votrepartage/
        Where = /mnt/nfs
        Type = nfs
        Options = vers=3,nolock,udp
        
        [Install]
        WantedBy = multi-user.target

testez

systemctl daemon-reload
systemctl start mnt-nfs.mount
systemctl status mnt-nfs.mount

Avoir accès aux variables systemd dans une unit mount

Malheureusement systemd ne donne pas accès à ses variables (par exemple %H) dans la requête nfs créée.
Si vous avez besoins par exemple d’avoir un partage propre à chaque machine, pour contourner cette limitation vous pouvez passer par des variables d’environnement comme ceci:

        [Unit]
        Description = nfs mount core to host
        
        [Mount]
        What = votreserveurnfs:/votrepartage/\${HOST}
        Environment="HOST=%H"
        Where = /mnt/nfs
        Type = nfs
        Options = vers=3,nolock,udp
        
        [Install]
        WantedBy = multi-user.target

Monter automatiquement avec Systemd

automount suit la même convention que mount.
Il vous faut créer un fichier .automount normalisé.
Le nom du fichier, par convention, doit correspondre au path du point de montage, par exemple à /mnt/nfs correspond le fichier mnt-nfs.automount
Cette unit devant être gérer par le système, il doit se trouver dans /etc/systemd/system .

        [Unit]
        Description = nfs auto mount core to host
        
        [Automount]
        Where = /mnt/nfs
        
        [Install]
        WantedBy=multi-user.target

Ajouter une dépendance à automount pour Docker

Votre unit .automount n’ayant pas de dépendant, il ne s’executera pas au démarrage de vote système.
Si par exemple, vous avez besoins de ce point de montage pour docker, vous pouvez modifier votre unit docker.
Dans le cas d’un système CoreOS, modifier /etc/systemd/system/early-docker.service comme suit.
Regarder le paramètre Requires
Tips 2 : Changer le home de Docker sur support nfs : modifier ExecStart en ajoutant –graph et –storage-driver.

        [Unit]
        Description=Early Docker Application Container Engine
        Documentation=http://docs.docker.com
        After=early-docker.socket
        Requires=early-docker.socket mnt-nfs.automount  mnt-nfs.mount
        
        [Service]
        Environment=TMPDIR=/var/tmp
        MountFlags=slave
        LimitNOFILE=1048576
        LimitNPROC=1048576
        ExecStartPre=-/usr/bin/mkdir -p /mnt/nfs/early
        ExecStart=/usr/lib/coreos/dockerd daemon --host=fd:// --bridge=none --iptables=false --ip-masq=false --graph=/mnt/nfs/early --pidfile=/var/run/early-docker.pid --storage-driver=overlay $DOCKER_OPTS
        
        [Install]
        WantedBy=early-docker.target

Mountage Automatique avec Systemd sur CoreOS dans user-data

Et l’on prend les points ci-dessus pour les mettre dans un user-data coreOS…

  - name: mnt-nfs.mount
    content: |
        [Unit]
        Description = nfs mount core to host
        
        [Mount]
        What = votreserveurnfs:/votrepartage/\${HOST}
        Environment="HOST=%H"
        Where = /mnt/nfs
        Type = nfs
        Options = vers=3,nolock,udp
        
        [Install]
        WantedBy = multi-user.target
  - name: mnt-nfs.automount
    content: |
        [Unit]
        Description = nfs auto mount core to host
        
        [Automount]
        Where = /mnt/nfs
        
        [Install]
        WantedBy=multi-user.target
    
  - name: docker.service
    content: |
        [Unit]
        Description=Docker Application Container Engine
        Documentation=http://docs.docker.com
        After=docker.socket early-docker.target network.target
        Requires=docker.socket early-docker.target

        [Service]
        EnvironmentFile=-/run/flannel_docker_opts.env
        MountFlags=slave
        LimitNOFILE=1048576
        LimitNPROC=1048576
        ExecStartPre=-/usr/bin/mkdir -p /mnt/nfs/docker
        ExecStart=/usr/lib/coreos/dockerd daemon --host=fd:// $DOCKER_OPTS $DOCKER_OPT_BIP $DOCKER_OPT_MTU $DOCKER_OPT_IPMASQ --graph=/mnt/nfs/docker --storage-driver=overlay  

        [Install]
        WantedBy=multi-user.target
        
    command: restart
  - name: early-docker.service
    content: |
        [Unit]
        Description=Early Docker Application Container Engine
        Documentation=http://docs.docker.com
        After=early-docker.socket
        Requires=early-docker.socket mnt-nfs.automount  mnt-nfs.mount
        
        [Service]
        Environment=TMPDIR=/var/tmp
        MountFlags=slave
        LimitNOFILE=1048576
        LimitNPROC=1048576
        ExecStartPre=-/usr/bin/mkdir -p /mnt/nfs/early
        ExecStart=/usr/lib/coreos/dockerd daemon --host=fd:// --bridge=none --iptables=false --ip-masq=false --graph=/mnt/nfs/early --pidfile=/var/run/early-docker.pid --storage-driver=overlay $DOCKER_OPTS
        
        [Install]
        WantedBy=early-docker.target

pour que ces units s’éxecutent au démarrage vous pouvez jouer avec leur flags
runtime: true
enable: true

voir la documentation de coreOs sur user-data unit

DEBIAN: Créer des paquets debian vides pour palier aux problèmes de dépendances

Comme beaucoup, je suis sous Ubuntu.

Cet OS est très bien conçu, par contre certains paquets ont quelques fois des dépendances un peu farfelues, voir qui vous bouffent des ressources inutilement.

Si comme moi, vous n’utilisez pas le bluetooth, le supprimer est difficile.
Il faudrait, entre autre, se priver de unity-desktop…

Bref, fin du Blabla…

Pour forcer la suppression d’un paquet sans désinstaller les paquets en dépendant:

$ sudo dpkg -r --force-depends package

Par exemple:

$ sudo dpkg -r --force-depends rfkill gnome-bluetooth bluez bluez-alsa gnome-orca network-manager-pptp network-manager-pptp-gnome speech-dispatcher indicator-bluetooth

Maintenant vous avez plein de paquets cassés… pas bien Alexandre!

Pour remédier à ce problème, une solution consiste à installer des paquets résolvant ces dépendances perdues, mais ces derniers seront vides, en gros des « dummy packages ».

Pour créer ces paquets, vous devrez par exemple utiliser equivs-control et equivs-build ou mon script.

La commande:

$ ./gen-dummy-package.sh --install|i [packageName]+
# Par exemple:
$ ./gen-dummy-package.sh -i rfkill nome-bluetooth bluez

Le « -i » va effectuer une installation du paquet nouvellement créé.

Le script complet: